English
"Veille de chasse: portrait d'un springer"
Au moment où je commençais à peindre ce tableau de chien sur le thème de la chasse, un agent américain, qui avait hissé l'un de ses poulains belges au sommet des artistes animaliers les mieux vendus au monde, a visité mon exposition de Bruxelles. Regardant avec l'oeil d'un professionnel mes six chiens blancs (voir la leçon d'aquarelle), elle a trouvé un défaut à l'une des pattes arrières que l'on aperçoit dans l'ombre.
Diable ! me dis je in petto, Et bien, ce tableau, je vais vous le soigner tant et si bien qu'il faudra se lever matin pour y trouver quelquechose à redire.

Trois mois et demi plus tard, voilà le résultat: l'une de mes aquarelles les plus abouties.
Si vous comparez avec la photo de référence, vous pouvez jouer au jeu des sept erreurs
Le feu brule dans la cheminée et le pare-feu a disparu.
La casquette a changé de position et le sac à dos n'est plus là.
Le springer est couché de façon à montrer les taches de sa robe.

Je pourrais vous agrandir cette photo 20 fois pour vous offrir en gros plan la finesse du poil de cette tête de chien, ou les détails du cuir de ce sac.
Dans le genre "sodomie de drosophile", il est difficile d'avoir autant de doigté
Honni soit qui mal y pense!

Vous noterez que l'insigne avec la tourterelle ne porte plus l'inscription "Club des Cent", mais" Cyrille Jubert's Fan".
Comme vous avez lu la visite guidée depuis le début, je n'ai plus besoin de vous expliquer, que c'est là ma signature cachée.

 

J'ai des agrandissements de ces bottes, montrant le fil tressé de ces coutures, qui preteraient aisément à la dithyrambe, avouez que ces bottes semblent sortir du tableau..

Faites un léger détour pour voir
une étude comparée de Springers
cliquez ici