English
Prendre une photo de chien comme un pro

Comment prendre une très bonne photo de votre chien

Prendre un chien ou un chat en photo comme un pro, c'est un métier. Le mien depuis que pour réaliser mes portraits de chiens, je les prends en photo au préalable. Chaque année, ce sont plusieurs centaines de photos qui s'ajoutent à ma photothèque.
Sans être réellement un professionnel de la photographie, je peux vous donner les conseils d'un amateur éclairé, fort d'une expérience certaine.
Que ce soit pour garder un souvenir de votre chien ou dans l'idée de demander à un peintre d'en faire le portrait, voilà quelques trucs pour faire de très belles photos de votre animal favori.
Correction novembre 2005: La photo argentique semble vivre ses dernières années. Agfa est en dépot de bilan, Kodak annonce la fin de la production de consommable argentique... Je profite autant que je peux de la magnifique qualité des films et tirages argentiques d'aujourd'hui, mais cherche déjà la solution numérique pour demain. Ceci étant dit, lisez néanmoins les notes ci-après.

1) L'appareil :

Sachez que 90% des appareils photo numériques ne peuvent donner que des tirages photos au format standard 10x15cm. Ces photos, vous pouvez les coller dans votre album, cela vous fera toujours un souvenir, mais vous ne pourrez pas les agrandir, moi non plus, ou bien, elles seront floues. Sauf, ... sauf si vous êtes fortuné et que vous avez acheté un appareil photo numérique de professionnel, capable de stocker des images de plus de 36Mo. Pour vous donner une idée, 36 Mo, c'est la taille du fichier numérique nécéssaire pour imprimer une image 21x29,7 cm en qualité "presse magazine". Si vous êtes d'accord que votre appareil numérique, aussi bon soit il, ne vous offre pas cette qualité d'images, alors oubliez le, car pour faire un portrait, j'ai besoin d'agrandir mes photos à différents formats. Certains tirages seront au format du tableau en 30x40 cm d'autres en poster en 50x75cm.

Cette qualité-là, seuls les appareils photos traditionnels avec des pélicules argentiques peuvent vous l'offrir. Si vôtre appareil "reflex" des années 70 ou 80 est au grenier, allez le chercher. On n'a jamais fait mieux depuis chez Canon, Minolta, Pentax ou Rollei.

2) L'objectif :
Personnellement, je prends toutes mes photos avec un télé-objectif 35-135mm. Cela me permet de prendre des clichés d'excellente qualité si le chien est entre 2,50m et 5 mètres. Ce que j'appelle une excellente qualité, c'est lorsque vous pouvez compter les poils, là où vous avez "fait le point". Evidemment, cela n'est possible que si le chien est plus ou moins statique, ou que vous avez prévu l'endroit où il allait passer dans sa course.
Il est possible de faire de très bonne photo avec un objectif standard de 70mm, mais pour cela il vous faudra être plus près de votre sujet... et chien ou chat, votre présence si près de lui, le pertubera.
A l'inverse, un objectif de 200mm vous permettrait de prendre des photos de plus loin, et donc d'avoir un chien plus naturel... mais votre image sera peut être légèrement déformée, écrasée par votre zoom. Spéculations de ma part, car, hélas, n'ayant pas encore la fortune que je mérite, (certainement, n'est ce pas ?) , je n'ai pas les moyens de m'en offrir un.

3) La pellicule :
Chacun ses goûts, les miens vont sans aucun conteste à Kodak. Seul leur procédé me permet de retrouver les couleurs que je vois chez un chien. Les autres marques donnent des blancs trop verts, des rouges (feu) qui n'ont rien de la couleur du poil... Optez pour Kodak Gold ou Ultra.
Pour ce qui est de la sensibilité, je recommande de prendre des pellicules 200 ASA. Elles vous permettront d'avoir des nuances et des détails aussi bien dans l'ombre que dans la lumière, que ce soit par beau temps ou ciel voilé. La météo étant ce qu'elle est, vous pouvez difficilement prévoir le temps qu'il fera au moment des prises de vue.

Préférez une pellicule de 24 poses et ayez plusieurs films à portée de main. L'intérêt d'une pellicule de 24 poses par rapport à une de 36, c'est que ayant pris d'affilée assez vite un premier film, il va vous falloir faire une pause pour recharger votre appareil. Votre attention sur lui s'étant relaché, votre chien va s'interesser à autre chose, prendre de nouvelles attitudes. Vous même pourrez vous déplacer et attaquer une nouvelle série de clichés avec un angle différent. Si vous aviez commencé avec une pellicule de 36 poses, vous rechignerez peut être à reprendre autant de photos et raterez peut être la meilleure prise de vue de votre journée.

4) La prise de vue:
Si vous voulez que votre chien soit mis en valeur, ne prenez pas de photos de haut en bas. Il serait écrasé par cette perspective, ses pattes sembleraient plus courtes, son corps trop massif. Bref, ce n'est pas ainsi que vous sublimerez sa beauté.
Pour la magnifier, il faut que vous vous mettiez au minimum à sa hauteur. Couchez vous par terre ou accroupissez vous, et posez vos coudes sur le sol. Ainsi, vous aurez un appui stable et votre photo ne sera pas floue. Essayez d'éviter les endroits où l'herbe est haute, sauf si vous pensez que cela apporte du mystère à la photo. Imaginez un teckel dans les blés !... Je me gausse... Sérieusement, pour un portrait de chien, il vaut mieux trouver un terrain nu, de façon à ce que tous les détails des pattes, ongles compris soient apparents sur le cliché.
Si vous ne voulez pas vous coucher dans l'herbe tendre ou sur le macadam de la rue, pensez à un endroit au soleil où il y a une terrasse et quelques marches. Il vous suffit alors de placer le chien sur la terrasse au bord des marches, vous n'aurez plus qu'à descendre de quelques degrés pour avoir votre objectif à la hauteur de son poitrail.
Regardez le portrait de ce jack russell terrier, vous comprendrez exactement ce que je veux dire.

5)Le cadrage :
Si vous désires faire un portrait de votre chien, ne cherchez pas en même temps à faire un tableau paysager. Si vous faites correctement le point sur la tête de votre compagnon, le château ou l'église en arrière-plan devrait être flou. Si ce n'est pas le cas, c'est que votre sujet principal, lui, n'est pas net. Autant que faire se peut, cadrez votre sujet verticalement. Soyez extrêmement attentif à ce que les pattes soient dans la photo, ainsi que les oreilles, la queue et la totalité du corps.
C'est là, la magie de la peinture, c'est que l'on peut peindre un chien d'une netteté proche de l'hyper-réalisme, avec tous ses poils, et le resituer dans un décor.
C'est ce que j'ai fait avec ces deux border collies dans le parc d'une belle propriété. Sur les photos d'origine, le point est fait sur les chiens et le paysage est très flou. J'ai donc réinventé le décor.
Un pro de photoshop pourrait arriver à un résultat équivalent, s'il est sûr que la photo du chien a exactement le même angle de prise de vue que celle du décor. C'est rarement le cas, comme vous avez pu le constater si vous avez l'oeil "averti".

6) La pose :
Si vous pensez prendre une photo et une seule... vous avez tout faux. Pour faire une photo de chien exceptionnelle, il faut une patience d'ange, du temps et plusieurs pellicules. Il faut dans un premier temps, que le chien s'habitue à vous, à cette position inhabituelle que vous avez prise pour le photographier... il va redevenir lui même et naturel. Il ne vous reste plus qu'à espérer qu'un évenement imprévu se produise qui va donner une attitude intéressante à votre chien.
Vous pouvez aussi déclencher certaines mimiques qui vous amusent en disant les mots magiques qui vont lui faire tendre l'oreille, au sens propre et figuré. Cela peut être "chat", "chasse", "fromage" ou "promenade". Mieux encore, si vous avez un complice à côté de vous, cela peut être lui qui parle, vous permettant de prendre l'animal de 3/4 face ou de profil. Mais attention, le complice doit lui aussi plier les genoux suffisamment pour que le chien n'est pas la tête trop levée sur la photo.
Autre truc, qui peut donner des résultats étonnants et très sympas, mettez deux animaux en présence. Deux chiens, un chien et un chat, un chien et une grenouille, ou une sauterelle... et attendez qu'il se passe quelquechose.
Une fois encore, ne pensez pas qu'une photo suffise, prenez en une pellicule entière.

7) La lumière:
De manière générale, la lumière d'hiver, de novembre à février, est assez mauvaise pour avoir d'excellentes photos. Sans soleil, vous aurez des images ternes... et le soleil d'hiver est très dur, ciselant l'image très fortement entre ombre et lumière.
La lumière idéale est un soleil très légèrement voilé, permettant d'avoir des couleurs très contrastée, mais des valeurs même dans l'ombre.
En intèrieur, le flash est à proscrire totalement. Outre les yeux rouges, le flash va écraser la perspective et supprimer les reliefs. Si vous voulez prendre des photos en intèrieur, prenez un spot halogène d'extèrieur et mettez le à l'extèrieur de la fenètre, accroché au balcon, il remplacera le soleil. C'est ainsi que j'ai pris les photos de "Au débotté", et cela m'a pas mal réussi. Ne prenez pas des spots colorés, et ne placez pas les lampes trop prés de l'animal.

La lumière sera plus interessante si elle vient de côté plutot que de face. Mais si vous avez plusieurs pellicules, vous pouvez tester la lumière de face, de côté ou carrément en contrejour. Si vous avez une lumière forte (naturelle ou artificielle), et qu'elle se réfléchisse sur un mur ou un sol blanc, vous aurez des effets interessants. Plus vous multiplierez les prises de vues et les angles, plus vous accroissez vos chances d'avoir des clichés interessants.

8) Mise au point:
Dans un portrait de chien, l'élément le plus interessant et le plus riche, c'est l'oeil. L'oeil et la lumière qui s'y reflette. L'oeil et l'expression du sourcil.
Alors, faites d'abord le point sur l'oeil et ensuite, encore et encore sur l'oeil. Mais si votre intention est de me confier la réalisation d'un portrait, toutes les 3 ou quatre photos, changez la mise au point et mettez l'accent sur le poitrail. J'aurais besoin de beaucoup d'informations pour vous peindre un portrait hyper-réaliste. Or si vous faites le point sur l'oeil, le poitrail sera flou et le dos et la queue seront des nébuleuses illisibles. Donc, pensez à tout.

Si votre appareil à un système de mise-au-point automatique, débranchez le. Il ne ferait qu'entraver les prises de vues et serait perturbé par les mouvements du chien. Les pros de la photographie animalière ne s'en servent jamais.

 


Un photographe professionnel ayant fait des études dans ce domaine et disposant des appareils les plus sophistiqués, trouverait sûrement beaucoup à redire sur ces conseils d'amateur éclairé. Je ne peux parler que de mon expérience, mais elle est de taille. Mon budget de développement photo dépasse largement 2000 Euros par an et dans le tas, je prends quelques photos de très belle qualité.

Retour au sommaire

L'argent colloïdal de "Eau-Positive" est le plus naturel des antibiotiques. Pris à titre préventif, il renforc les défenses immunitaires contre virus et bactéries. Pris à titre curatif, il tue les agents pathogènes, qui agressent le corps.
L'argent colloïdal aide à une cicatrisation rapide et saine, notamment lors de brûlure. Suivre ce lien