sommaire
Portrait de Berger Picard
Voici un dessin au crayon tel que je les aime. Ce portrait de berger Picard, un chien de très grande taille, assez proche du loup de l'imagerie enfantine, a une fourrure grise - argent assez rêche, qui se prêtait bien à un dessin au crayon... aux crayons, devrais je dire, car pour obtenir ce ciselé dans le dessin du poil, et ces nuances dans les reflets et les ombres, il faut dessiner avec toute la gamme de la mine de plomb, du crayon le plus sec au crayon le plus gras.
J'ai rencontré cette cliente en Belgique à une exposition florale près de Bruxelles, les "Jardins d'Aywiers". L'histoire est amusante, laissez moi vous la conter.

J'ai un ami peintre qui fait souvent de très jolies choses. J'appelle sa femme régulièrement pour savoir ce qu'ils deviennent. Un jour, elle me dit qu'ils reviennent d'une exposition près de Bruxelles où ils ne remettront plus les pieds.
Ah bon ? Pourquoi ? demandais-je
On n'a pas beaucoup vendu, me répond elle, mais surtout c'est l'endroit le plus snob de Belgique. C'était très chic et très mondain, tout ce que je déteste.

"Où ça ? Où ça ?" Un endroit chic, snob et mondain, où tout le monde se presse pour voir et être vu ?
Il faut absolument que j'y sois..

Le jour même, je faisais des pieds et des mains pour participer à l'exposition suivante aux "jardins d'Aywiers" qui avait lieu en mai. Bien m'en a pris. J'y ai retrouvé de nombreux clients, plus encore de fans et fait des connaissances prometteuses.
C'est donc là que j'ai rencontré la maîtresse de ce chien somptueux, Madame Marcolini, qui était quelque peu étonné que je ne connaisse pas son nom.
"Vous ne connaissez pas les chocolats Marcolini ?"
mmmmm ? Je me sentais un peu paysan du Danube, mais ce nom ne me disait rien. Les chocolats Marcolini sont supposés être au chocolat, ce que Rolls Royce est à la voiture, Hermes à la sellerie ou Louis Vuitton à la bagagerie. Très bon, très cher... et très chic.
Rendez-vous est pris pour faire des photos du chien qui était resté à la maison. Lorsque j'arrive dans le salon aux larges baies vitrées, je vois un loup de légende, grand comme un ane, arriver en aboyant du fond du jardin, plein galop, fonçant sur moi. Je n'avais qu'une idée, prendre mes jambes à mon cou et courir m'accrocher au lustre du plafond. Le petit monstre en arrivant sur moi à pleine vitesse, lance ses pattes en avant, comme pour me dévorer, me griffant au passage les joues pour me renifler sous le nez. Je n'en menais pas large. Ce qui m'a sauvé, c'est sans doute que j'étais plus offusqué par ce sans gène de ce jeune chien mal élevé et plus inquiet pour mon pull en cashemere, que pour moi même.
Néanmoins, quand il a fallu prendre des photos de ce chien, même si assez vite, j'ai réussi à le dominer et à lui imposer ma volonté. "Assis! Pas bouger!".. Je n'ai jamais osé me coucher sur le sol pour prendre des photos..
Courageux mais pas téméraire !

Madame Marcolini, qui a beaucoup de goût, aimait énormément mes tableaux de chiens... et souhaitait que je compose un nouveau chef d'oeuvre (n'ayons pas peur des mots!) sur le thème du chocolat... ce qui est une idée magnifique ... en incluant son charmant toutou dans le décor. Gloups!
Mmmm! L'idée était de faire de ce tableau, un véhicule de communication pour la marque, ce qui voulait dire parution dans les magazines, droits d'auteur.. beaucoup d'avantages pour moi.
Mais je suis souvent sot.. bêtement honnête ou du moins peu diplomate. J'ai eu la stupidité de dire qu'un chien, qui ressemble au méchant loup du "Petit chaperon rouge" n'était peut être pas forcément vendeur et en adéquation avec l'univers extrêmement raffiné des "Chocolats Marcolini". Il est probable que j'ai perdu une excellente occasion de me taire.

A gauche, une des rares photos de l'un de mes portraits de chiens au crayon.
Le portrait d'un westie.


je vous montre quelques portraits d'enfants avec
et sans leurs chiens.


> > Suivez le Guide